Les ateliers pédagogiques.

26 Mar 2015

Dans toute résidence il y a une rencontre avec le public environnant ; elle se fait souvent sous forme d'atelier pédagogiques. Jimmy et moi avons du monter deux ateliers chacun, un avec une classe de 6ième et un autre avec une classe de maternelle. J'étais très enthousiaste quant à l'idée de mener ces ateliers (avec la compagnie de Flore de l'asso Curiositez ) avec des ados.

J'ai tout d'abord montré et expliqué mon travail à la classe, accompagnée de leur prof d'art plastiques et de français. Ils ont été très réceptifs. J'ai réussi à leur faire employer le mot "mélancolique" au lieu de "dark" ou "gothique" pour qualifier certaines de mes images ; j'en suis plutôt fière. Nous avons analysé ensemble quelques images, leurs sentiments, leurs ambiances etc... Ils savent maintenant ce que c'est que la mise en scène, le montage, etc...
 

Je leur ai proposé un atelier deux en un qui a duré toute la journée : en premier lieu, composer leur propres costumes et accessoires avec des matériaux de récup' et ensuite se mettre en scène/mettre en scène les copains/copines dans le château pour faire quelques photos.
 

" Outch ! Mais les ados et leur image d'eux c'est pas un peu délicat ! " me diras - tu. Et bien je te dirais que non, parce qu'en amenant l'atelier avec des mots tels que "costume" ; "personnage" ; "fiction"... les ados sont plus à même de se laisser aller non seulement dans la confection de leurs accessoires, mais aussi lors des poses pour les photos. J'ai aussi bien sur conseillé, en amont des prises de vues, à ceux qui n'étaient pas à l'aise avec leur visage en photo, de se fabriquer des masques pouvant les cacher.

 

 Au final, les garçons et les filles ont tous été très enthousiastes vis à vis de l'atelier, ils sont tous réalisé des costumes/accessoires très personnels et uniques et se sont tous prété au jeu des mises en scène, même les plus génés d'entre eux. Je pense que mes récentes expériences en tant qu'animatrice m'ont bien aidée pour le coup.

Voilà puis comme je suis une intervenante "qui frappe" (vocabulaire de djeun's)  ils m'ont même proposé de les rejoindre sur une de leur mise en scène.

L'atelier avec les maternelles à été beaucoup plus succint. Je leur ai aussi montré mon travail, ils se sont amusés à découvrir des objets et des situations bizarres dans mes photos. Ils ont même compris que j'avais voulu, dans ma série faite au château, travailler sur le temps qui passe.

 

"Bin c'est logique, il y a une fille qui à laisse poussé ses cheveux, une fille qui à laissé pousser ses ongles et une qui a laissé pousser ses oreilles !" dixit une petite fille qui me comprends mieux que moi.

 

Je les ai lancés sur un atelier de confection d'accessoires avec des serres têtes et des perles, tandis que Flore les à fait travailler autour du thème de la silhouette.

 

 


 

 

 

 

 

Please reload

5 Feb 2017

1 May 2015

Please reload