La diva poussièreuse

12 Mar 2015

 

 

En retard ! En retard ! En retard !

Je suis encore plus en retard qu'un lapin blanc.

 

La diva poussièreuse est peut - être une des premières idées que j'ai eue pour les photos au château d'Espeyran. C'est cette nana qui est coincée là depuis tellement longtemps, que les toiles d'araignées font partie de son quotidien. Ma copine Manue et ses cheveux blanc/gris (aux teintes parfois bleuâtres ou jaunâtres héhé) était tout simplement la personne parfaite pour cette mise en scène.

                                                                                                          Manue dans son élément naturel.

 

En terme de costume on retrouve : un soutien - george/gaine vintage couleur chair trouvé dans les trésors de manue ; surmonté de pompoms argentés en guise de cache - tétons ; une longue jupe rayée bleue et blanche que j'ai fabriquée ; et un mini - chapeau de poupée qui n'aura pas été retenu pour la photo finale.

Sur ma fiche de préparation, on retrouche beaucoup d'inspiration vintage/ pin - up. Avec des ongles très glamour (tellement glamour qu'ils n'en finissent plus de pousser !), une bouche très laquée, une coiffure vintage etc... Le tout avec beaucoup de choses qui brillent et qui attirent l'attention.

C'est normal pour une ex - diva !

Pour la petite histoire, je n'avais pas prévu de shooter cettte image dans la salle à manger marron. En effet, j'avais intialement prévu de shooter dans une partie du bâtiment très colorée : la chapelle. Pour pousser le vice jusqu'au bout, j'avais même prévu mon "costume" en fonction des couleurs de cette chapelle. Je me suis mallheureusement rendue compte, au bout de quelques images, que cette chapelle aux couleurs châtoyantes "bouffait" carrément mon personnage et son outfit. Non sans une petite pointe de stress, nous nous sommes alors décalés dans une autre salle. Ca arrive.

Cela n'a pas été aisé, car tous les repères que j'avais prévus tombaient un par un a la poubelle. J'ai dû, par conséquent, changer pas mal de choses dans mon image. J'avais, par exemple, prévu une pose assise sur une chaise à pompom, qui était pertinente dans la chapelle mais qui, une fois appliquée dans la salle a manger, devenait totalement ridicule et impossible. La névrosée au fin fond de moi n'a pas du tout apprécié le fait de devoir improviser.

                                                                                                                            La chapelle : lieu de shooting initial.


Une fois mon caprice de stress passé ; nous avons pu nous remettre au travail.

Le plus gros boulot dans cette image à clairement été d'installer toutes les fausses toiles d'araignées. Je n'avais jamais travaillé avec cette matière... Et bien cela aura été la première et la DERNIERE fois. Encore une fois, n'ayant pas prévu de travailler dans cette salle, les installations de toiles ont varié quant à mon idée première.
Le gros travail de Manue : 1) ne pas mourir de froid 2) essayer de ne pas faire s'envoler ses longs ongles dès le moindre mouvement 3) ne pas s'embroncher des les fils 4) poser telle une diva à bout. 

                                                                Morgan qui s'attelle courageusement à installer les toiles synthétiques.

 

Maquillage/coiffure/outfit : Anaïs Armelle Guiraud

Lumière : Morgan Laverre

Modèle : Emmanuelle Chavent

Backstage de Morgan Laverre & moi - même

Chauffage : Le mini - chauffage de la situation <3

                                                                                                                

 

 

 

 

 

 

Please reload

5 Feb 2017

1 May 2015

Please reload